Accueil English version
Échos de la Diaspora Échos de partis politiques


Précédent  Suivant
Les «Éperviers» optimistes, malgré leur défaite (0-2) contre la Guinée, en match amical

(Agence de presse africaine (APA),   Lomé, Togo,  25 mars 2008)


Les «Éperviers», l’équipe nationale du Togo, restent confiants, malgré leur défaite (2-0), mardi soir à Montreuil, dans la banlieue parisienne, en France, en match amical international contre la Guinée dans le cadre de la préparation des éliminatoires combinées Coupe d’Afrique des nations (CAN) – Coupe du monde 2010.

Malgré les nombreuses occasions et le retour de tous ses cadres, dont Emmanuel Adébayor, l’équipe nationale togolaise s’est inclinée face au Silly national de Guinée. L’attaquant de Rouen, Ali Doubouya, auteur d’un doublé, a été son bourreau.

Un résultat que les joueurs togolais estiment plutôt encourageant.

«Cela fait très longtemps qu’on n’a plus joué ensemble. On a perdu les automatismes», a reconnu Emmanuel Adébayor, l’attaquant togolais d’Arsenal.

«Néanmoins, c’est plus intéressant de se retrouver, et j’espère que nous allons désormais retrouver le chemin de filets», a-t-il poursuivi.

Robert Malm, un autre attaquant des «Éperviers», pense que les Togolais ont tiré des enseignements de cette rencontre.

«Celle qui consiste à bâtir un groupe, avancer afin de redonner plus de valeur à notre football», souligne-t-il, ajoutant que «c’est encourageant parce qu’il y a de la qualité dans notre jeu. Ce qui nous rassure pour l’avenir de la sélection».

C’est la première fois que les «Éperviers» se retrouvent au grand complet, après leur défaite à domicile face au Mali (0-2), en septembre 2007, lors de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2008. Un résultat qui les avait privés de la phase finale du rendez-vous ghanéen.

Le Togo affûte ses armes dans la perspective des éliminatoires combinées CAN - Coupe du monde 2010, dont le coup d’envoi est prévu en fin mai prochain.

Compétition lors de laquelle il évoluera dans le même groupe que la Zambie, l’Erythrée et le Swaziland.